Artiste Mbenien

FARID YOUSSOUF 

           Né à M’béni, en 1982, des parents d'origine Comorien, Farid Youssouf a grandit dans cette ville. A l’âge de 3ans comme tout les enfants de Mbeni, Farid fut découvert l’école Coranique. Dans ce dernier, il reçoit une éducation et un enseignement religieux qui intègre et assimile parfaitement les préceptes, les règles et les lois fondamentaux de la foie musulmane et de sa pratique quotidienne. Mais aussi une éducation qui s'imprègne des règles morales et sociales fondamentale de la société musulmane des Comoriens.

 Il vit une enfance tranquille, au contact de la nature, et dans un environnement familial serein. Avec ses amis d’enfance, Farid, participait sur les activités de danse traditionnelle de son quartier ainsi que ceux de l’association « APEC » de M’béni. Il profitait pleinement de la vie.

 Adolescent, il découvre un beau jour la guitare par le biais de l’association musicale « Djadid El Fahar ». C'est une révélation pour ce jeune homme timide. La musique l'épanouit et il se met à écrire ses propres chansons.

 Alors qu'il continu sa musique (sa scolarité s'arrête au collège), il commence à tourner dans les « Toirabs » avec son groupe "Djadid El Fahar".

 En 1999, il gagne le concours des Artistes comoriens, avec son premier futur tube en collaboration avec sa nouvelle association «  WULEZI DES COMORES ». Farid signe alors chez Studio 1 son premier contrat dont l'aboutissement est la sortie de son premier album en 2001: « BARIZA HUCHA ». Ce premier album le lance et il se retrouve même sur la scène des grands Artistes Comoriens du III ème millinéaire.

 Avec son album et son titre phare BARIZA HUCHA, Farid obtient enfin le succès. Ses premiers disques sortent à un rythme régulier, fidèle au style acoustique, poétique et intimiste de son pédagogue Maalesh et de sa ville Natale.

 Même s'il devient une vedette, Farid reste un homme tranquille, continuant à vivre à M’béni, et sans concessions aux médias.

 Il prouve cependant qu'il n'est pas un homme solitaire et renfermé en s'investissant dans de nombreuses activités humanitaires. Maint concert ont été organisé par lui:

Concert de Novembre 2002 dont le bute est l'aménagement de l'école primaire de Mbeni.

Concert en 2003 dont l'objetcif est l'aide d'un jeune handicapé de Mbeni sur son traitement.

Farid se rapproche avec gentillesse et simplicité de son public.

Il produit aussi des jeunes talents comme Anoir. Et ce n'est qu'en 2004 que sort « WANANTSI » un album dont le succès est encore plus grand que le précédent. Récompenses, télévisions, concerts, entrevues, ... Farid est en haut de l'affiche, et sans jamais céder à la pression médiatique.

 Farid Youssouf prouve encore une fois son talent de compositeur et d'interprète. Sans jamais perdre pied, il montre avec sagesse et tranquillité, l'exemple à suivre. Un homme d'une grandeur jamais démentie, sensible et honnête, empreint d'humanisme et de candeur.

En France où il y réside aujourd’hui, il est père d’une fille. Tout le public sans l'éxclusivité de ses fans attendent que leur artiste leur présente des nouveaux sons pour vibrer.

Rédaction : Hamidou SAID ALI Tintin 

56 votes. Moyenne 0.23 sur 5.

ce site est geré par votre frère Said Ali Hamidou

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site